Travailler en tant qu’autonome ou salarie ?

Nov 26, 2021 Actualité

Vous vous êtes sûrement demandé qui est-ce qui gagne le plus, un autonome ou un salarié ? Vous tombez bien. Dans cet article, nous allons vous aider à répondre à cette question en vous expliquant les avantages de travailler en tant que salarié et en tant qu’indépendant.

Le facteur impôt

Les comparaisons sont odieuses, et l’une des plus odieuses consiste à essayer de comparer ce qu’un indépendant et un salarié paient en impôts. Dans ce grand carrefour, celui qui a le plus grand avantage est toujours le salarié. Ce serait dans le cas où l’on n’appliquerait pas le taux forfaitaire et où il n’y aurait pas de dépenses déductibles, sauf pour la quote-part des indépendants elle-même. Dans cette hypothèse, un indépendant devrait gagner 56% de plus pour gagner autant qu’un salarié.

En revanche, la TVA est exclue. En effet elle est ajoutée au revenu et on suppose qu’elle est appliquée au prix du service fourni, c’est-à-dire que les indépendants, comme les sociétés, agissent comme des assujettis à la TVA. Cependant ce montant est supporté par le client final. Le travailleur indépendant ou la société doit seulement enregistrer cette situation et déclarer les montants perçus.

Qui gagne le plus ? Tous deux sont bénéfiques

Cette question est souvent posée par de nombreuses personnes. Travailler en tant qu’indépendant présente un certain nombre d’avantages par rapport au travail en tant que salarié et vice versa. Ces comparaisons sont donc inutiles et les indépendants sont perdants.

Le statut d’indépendant implique une plus grande responsabilité étant donné que l’entreprise est la sienne et qu’en général, on travaille plus qu’un salarié et où la définition des vacances ne s’applique pas à ce groupe. En effet elle se traduit plutôt par le fait de ne pas gagner ou de gagner moins.

Mais il s’agit d’un groupe progressiste qui assume une charge plus importante que l’autre groupe mentionné et où la possibilité de croissance professionnelle et personnelle applique un multiplicateur plus élevé que celui d’un employé.

De nombreuses personnes évoquent le fait que les indépendants disposent de nombreux postes déductibles de l’impôt, qu’il s’agisse de la location d’un véhicule, des frais d’entretien du véhicule, du carburant et parfois même des repas. Toutefois, la vérité est qu’il est difficile pour les indépendants de déduire certains de ces éléments. Par exemple, s’il n’est pas prouvé que l’utilisation d’un véhicule est uniquement à des fins professionnelles, seule une partie du véhicule peut être déduite.

Le coût de cette circonstance est que, si l’on compare la situation de l’indépendant et du salarié, le salarié bénéficie de prestations de retraite plus élevées. L’allocation de chômage est beaucoup plus accessible que l’équivalent en cas de cessation d’activité de l’indépendant, une plus grande protection en cas de congé de maladie temporaire, etc.

Est-il préférable d’être indépendant ou salarié ?

 Tout dépend, dans certains cas, il y a des pertes dues à une sur-cotation ou de gros bénéfices dus à une sous-cotation en raison d’une mauvaise régularisation par l’administration. Les employés sont soumis à des horaires de travail stricts, ou sont affectés à des tâches qui ne leur plaisent pas, ou, au contraire, chaque situation de travail est différente.