Quelques conseils aux entrepreneurs pour eviter les risques de contentieux

Mai 19, 2022 management, Marketing

Les entrepreneurs vivent aujourd’hui avec une série de risques liés au travail. Les lois qui régissent les relations de travail dans les pays européens sont très complexes et il est très courant que certains employeurs finissent par commettre de simples erreurs, qui peuvent grandement nuire à leur entreprise. Découvrez dans ce guide quelques pratiques et mesures à adopter pour éviter les risques de contentieux à l’avenir.

Respectez la législation du travail

La législation du travail est extrêmement vaste et complexe, mais cela ne vous retient en aucun cas de ne pas les respecter. Il est donc crucial que vous compreniez bien les principaux points de la loi qui régit les relations de travail et, surtout, les changements apportés par la réforme du travail. Cela ne signifie pas que vous devez être forcément un expert en droit du travail. Cependant, pour réussir dans n’importe quel domaine et éviter les risques liés au contentieux, il est nécessaire d’avoir au moins une connaissance de base de ces lois. Ceci fait partie des meilleurs conseils aux employeurs pour éviter tout risque de contentieux. Sachez aussi qu’il est essentiel que vous, en tant qu’entrepreneur, connaissiez au moins en profondeur les termes de la convention collective ou de l’accord appliqué à votre segment. Après tout, en tant qu’entrepreneur, vous avez d’autres tâches qui nécessitent votre attention, telle que la gestion administrative, les relations clients, la gérance financière et celle de vos employés.

Optez pour l’arbitrage et la médiation pour minimiser les risques du litige de travail

Il existe d’autres excellents moyens qui ne sont pas imposés par le pouvoir judiciaire dans l’éradication des risques de contentieux. Parmi les principales modes, il y a l’arbitrage et la médiation. En effet, grâce à l’arbitrage, l’employeur et ses salariés en contentieux établissent que le litige soit tranché de manière imposante par un tiers, qui est arbitre.  Cela rend l’arbitrage très similaire à un processus judiciaire, mais au lieu de la lenteur du pouvoir judiciaire, les sujets dépendent d’une chambre arbitrale dans laquelle l’arbitre n’est pas nécessairement diplômé en droit, mais peut-être une personne ayant de l’expérience dans le domaine lié aux contentieux administratifs. Quant à la médiation, elle ressemble beaucoup à la conciliation, mais le tiers impartial dans ce cas n’interfère pas avec une solution possible, il aide seulement l’employeur et ses employés à rétablir la communication entre eux. À noter que c’est uniquement ces parties qui doivent trouver par elles-mêmes une solution plausible.

Savoir identifier les pannes au sein de l’entreprise

Une autre mesure importante à prendre est de savoir identifier les failles et les pannes qui peuvent engendrer des problèmes sociaux dans votre entreprise. Certaines actions que vous effectuez peuvent générer des plaintes devant les tribunaux du travail et qui, dans de nombreux cas, sont commises sans intention de violer l’intégrité émotionnelle et morale de l’employé. Il est à cet effet essentiel que vous ayez la sensibilité pour savoir identifier les éventuelles défaillances qui peuvent mettre vos employés dans des situations à risque et qui peuvent, à l’avenir, donner lieu à des poursuites judiciaires dans le domaine du travail. Il est aussi primordial que les communautés RH et personnel de l’entreprise soient bien alignés afin que toute erreur soit identifiée et corrigée à temps.